Formation des adultes

La mutation au niveau de la formation professionnelle s’est produite dans les années 90. Elle fait partie des enjeux majeurs relatifs au développement des personnes, des sociétés et des organisations dans tous les secteurs d’activité. Aujourd’hui, l’évolution des métiers de la formation tient compte des qualifications des salariés et de nombreux autres facteurs. Il s’agit entre autres de leurs compétences, de leur faculté d’adaptation et de leur disponibilité en termes de mobilité. Les responsables de formation exercent des fonctions diversifiées. Ils se chargent de l’accompagnement et de l’animation des apprenants. Ils conçoivent des projets visant à développer de nouvelles compétences. Ces dernières permettent aux apprenants de profiter une meilleure insertion dans leur nouvelle vie professionnelle. À savoir que les certifications et les diplômes obtenus sont reconnus par l’État.

Les enjeux de la formation

Les apprenants doivent connaître l’importance de la modification du comportement. Les enseignants en ont conscience et ont ainsi une bonne connaissance des principes de l’andragogie. Ils élaborent une formation efficace qui favorise le changement des comportements. L’andragogie est définie comme une science en raison de son processus, et de ses étapes à suivre. Il inclut la planification de la formation, la mise en application et l’évaluation. Cette formation repose essentiellement sur un climat relationnel entre le formateur et les apprenants. La situation d’apprentissage doit instaurer la convivialité et un climat favorable à l’apprentissage. En général, la formation se déroule dans une ambiance détendue. Elle est axée sur l’estime de soi tout en tenant compte des besoins des apprenants. Ainsi, les apprenants ressentent le désir de collaborer et de partager leurs propres expériences. Ces dernières leur permettent de réaliser leur projet professionnel qui consiste souvent à changer de métier. Les formations les aident à optimiser leur capacité d’adaptation, à les motiver et à les rendre autonomes par rapport à leurs nouvelles responsabilités.

Le rôle de la formation

Grâce aux formations diplômantes, les adultes acquièrent de nouvelles connaissances et de compétences. Les formations leur permettent ainsi de mieux exécuter les tâches qui leur sont confiées. Les formations sont en effet plus axées vers les aspects pratiques et les situations réelles. Cela favorise un meilleur apprentissage. Les individus qui choisissent de suivre une formation augmentent leur potentiel et leur performance. L’organisme de formation en met tout en œuvre pour que les apprenants puissent atteindre leurs objectifs en termes d’évolution professionnelle. La plupart des apprenants s’y inscrivent pour leur compte personnel. D’autres sont inscrits par leurs employeurs dans le cadre d’un perfectionnement.

À la différence du conférencier, le formateur transmet bien plus que ses connaissances. Il s’investit personnellement pour garantir la réussite des apprenants. Il veille à ce qu’ils puissent assimiler les nouvelles données plus facilement. En améliorant leurs performances dans un domaine spécifique, les apprenants sont certains d’obtenir un diplôme.

Les apprenants doivent être certains de leur reconversion professionnelle avant de se lancer dans l’aventure. Les premières semaines de la formation diplômante sont ainsi décisives. Elles aident les apprenants à savoir si leurs nouvelles aspirations les passionnent réellement.

La formation certifiante, un cycle de démarche consécutive

Pour favoriser le développement d’une bonne stratégie de formation, il faut adopter une approche systémique. Ce processus tient compte de l’évaluation des besoins des apprenants pour qu’ils puissent acquérir des compétences. Il permet d’élaborer des objectifs d’apprentissages vérifiables ou quantifiables. La conceptualisation des formations inclut les contenus et les activités d’apprentissage. Il aide aussi à déterminer le mode de formation : en ligne, dans une salle de classe, à distance… Le cursus se termine par les évaluations de l’impact de la formation certifiante sur les connaissances acquises. Il faut par ailleurs privilégier les conditions optimales pour favoriser les apprentissages des adultes. Ils doivent correspondre à leurs attentes, puisque la plupart d’entre eux connaissent déjà leurs besoins. Si leur taux de participation est élevé, cela signifie que l’impact de l’apprentissage est plus important. Ils doivent pouvoir se référer à leurs expériences vécues en vue d’en tirer des leçons et de partager les bonnes pratiques. Il faut savoir aussi que le fait de retourner sur les bancs de l’école est un grand défi pour les adultes. Alors, il est important d’établir un climat de confiance mutuelle et une atmosphère où les apprenants se sentent en sécurité.

Choisir entre l’andragogie et la pédagogie

L’andragogie présente de nombreux avantages pour les apprenants. Le système en place leur permet de mieux organiser leur emploi du temps. Avec ce technique, les apprenants se sentent libres de choisir les orientations professionnelles qui les intriguent. Ils se voient la possibilité de concrétiser leur rêve. Le système d’apprentissage les incite par ailleurs à réfléchir et à être créatifs. Ils doivent toujours penser à plusieurs choses en même temps pour rester compétitifs et pour fournir un travail de qualité. En effet, la formation tend à stimuler les réflexions en vue de trouver des solutions. Le dialogue s’instaure entre l’enseignant et l’apprenant parce qu’ils sont sur le même pied d’égalité. Chacun peut apprendre à l’autre à travers les séances de partage. Quant à la pédagogie, elle optimise la capacité de mémorisation des individus.

Différence entre andragogie et apprentissage académique

Avec l’apprentissage académique, l’apprenant reçoit des informations en vue de les mémoriser. Les apprenants dépendent entièrement de l’enseignant qui leur donne les instructions à suivre. Les apprenants n’ont aucun contrôle sur le processus d’apprentissage, que ce soit le système ou le contenu. Leur cursus est motivé par les autres tels que la famille, la tradition ou la religion. Quant à l’andragogie, elle est fondée sur l’expérience. Les apprenants sont conscients de leur interdépendance avec les enseignants. Leur participation active est encouragée pendant chaque séance de formation. Les apprenants ont aussi un contrôle sur le processus d’apprentissage. Ils peuvent aussi orienter les thèmes et les contenus de l’apprentissage sur des questions pratiques. Ces dernières sont basées sur les situations réelles pouvant se produire dans la vie quotidienne ou sur le lieu de travail. Les expériences des autres apprenants y apportent alors des réponses concrètes. Ils ont beaucoup de volonté et de motivation. Ils sont conscients de l’avantage immédiat des formations.

Mag Academy

Read Previous

Enseignement supérieur à l’étranger

Read Next

Rapport mondial de suivi sur l’éducation

Leave a Reply

non libero id lectus leo. venenatis Donec ultricies