Enseignement supérieur en France

L’enseignement supérieur en France offre de différentes formations aux étudiants français et aux étudiants étrangers. Aujourd’hui, on compte près de 12% d’étudiants étrangers parmi les 2.5 millions d’étudiants dans le pays.

Les grandes écoles, les universités et les instituts peuvent recevoir tous les types de profil. Chacun de ses établissements assure un enseignement de qualité pour préparer les étudiants au monde du travail et de la recherche. Ces enseignes supérieurs suivent le système d’enseignement européen LMD (Licence – Master et Doctorat) et ECTS (European Credits Transfer System). Pour y accéder, il faut remplir quelques conditions qui varient selon chaque branche.

Enseignement supérieur en France, un choix avantageux

La France fait partie du top 4 en termes d’accueil d’étudiants internationaux auprès de la Grande-Bretagne, les États-Unis et l’Australie. L’enseignement supérieur français séduit des milliers d’étudiants partout dans le monde pour plusieurs raisons. L’enseignement supérieur en France offre une qualité d’enseignement apprécié en Europe et ailleurs. Les étudiants, quelque soit leur origine, bénéficient d’une cadre de vie idéale et accèdent à une multitude d’activités culturelles.

Grâce aux opportunités de déboucher professionnelles, de nombreux étudiants choisissent de poursuivre leurs formations universitaires en France. En effet, les diplômés des institutions supérieures français ont un accès facile au monde professionnel des pays francophones et des groupes industriels français installés à l’étranger.

De plus, les formations offertes peuvent se faire en anglais. Plus de 1200 études supérieures sont délivrées dans la langue de Shakespeare. Un étudiant étranger n’est donc pas obligé d’avoir un excellent niveau de français ou d’apprendre le français pour pouvoir étudier en France. Mais s’il en juge l’utilité, il peut apprendre la langue de Molière au moyen des nombreuses formations en cycle long ou court.

Enseignement supérieur en France, une multitude de choix

Grandes écoles, universités et instituts comptent au total plus de 3 500 établissements. Les étudiants ont l’embarras du choix sur l’établissement privé ou public qui répond à ses aspirations et à son profil. Les universités sont les plus choisies, et accueillent près de 2/3 des étudiants chaque année. Le choix est vaste parmi les 73 universités publiques qui proposent des disciplines et des niveaux diversifiés. En optant pour ce type d’établissement, l’étudiant peut déjà obtenir un diplôme national après 2 ans d’étude. Il peut aussi poursuivre jusqu’au Doctorat, d’une durée de 8 ans.

Pour un parcours plus personnalisé, les étudiants français ou étrangers ont aussi le choix entre :

  • Les Grandes Écoles : école d’ingénieur, école de commerce et de management, écoles normales supérieures, études vétérinaires, écoles supérieures d’art et bien d’autres. La durée des études est de 5 ans. Les Grandes Écoles privées ou publiques comptent plus de 200 en France.
  • Les instituts : un large choix pour les bacheliers parmi les 3000 instituts spécialisés, privés ou publics. Les formations délivrées par ses instituts sont très diverses : formation en soins infirmiers, journalisme, la mode, la gastronomie… Le parcours dure entre 2 à 5 ans.

Grandes écoles, universités et instituts spécialisés, comment y accéder ?

Pour intégrer un établissement d’enseignement supérieur français une procédure d’admission nommée APB (Admission Post-Bac) est prévue pour les types de baccalauréats suivants :

  • Baccalauréat français pour les nationalités françaises ou non,
  • Baccalauréat européen
  • Baccalauréat franco-allemand
  • Baccalauréat international de Genève

Ce sont les baccalauréats valables de plein droit en France. S’inscrire au moyen d’un diplôme de fin d’études secondaires d’un autre pays est aussi possible sous certaines conditions. L’étudiant concerné par ce cas devra faire une demande d’admission à l’établissement de son choix dès le mois d’avril. Après, l’université en question l’informera sur la validation ou non de son diplôme.

L’accès à l’enseignement supérieur en France dépend aussi du type d’établissement où vous allez vous inscrire. Dans la plupart des universités, il suffit d’avoir un baccalauréat valide ou un diplôme équivalent. Cependant, les Grandes Écoles sont très sélectives. Un concours ou une sélection de dossiers détermine les étudiants qui seront admis dans ces institutions. Plusieurs lycées français intègrent des classes préparatoires pour aider leurs élèves à accéder facilement à ces établissements de prestige. Les instituts spécialisés fonctionnent de la même manière que les grandes écoles. Les futurs apprentis devront passer un concours ou une sélection de dossiers pour y entrer.

Le déroulement des cours et le système de note

L’enseignement supérieur en France est délivré au moyen de deux cours : les cours magistraux, les travaux dirigés (TD) et les travaux pratiques (TP). Le premier type de cours n’est pas obligatoire. Il se passe dans un amphithéâtre pouvant accueillir 100 à 1000 personnes. Le professeur expose les cours et l’étudiant prend note. Par ailleurs, les TD et les TP sont obligatoires. Ils servent à mettre en pratique et à approfondir les cours magistraux. Ils se tiennent en groupe plus restreint. Dans les Grandes Écoles et les Instituts de formation, la classe est limitée à une trentaine d’élèves afin de faciliter le suivi de chaque étudiant.

Le système de note se fait sur 20 dans l’enseignement supérieur français. Les notes varient de l’insuffisant à l’excellent. Elles peuvent être transférées dans le système de notation européen. Une note entre 15-20 vaut par exemple un A en note ECTS (European Credit Transfer System).

Les diplômes délivrés

L’enseignement supérieur en France suit la norme commune européenne. Il s’agit du système LMD, Licence Master Doctorat ou 3-5-8. Un parcours Licence dure 6 semestres et requiert l’acquisition de 180 crédits ECTS. Les 10 semestres du Master demandent 300 ECTS et le Doctorat qui dure 16 semestres vaut 480 ECTS.

Toutefois, 2 ans d’étude en université dans les autres établissements supérieurs sont déjà sanctionnés par un diplôme : DUT, DMA, BTS ou BTSA selon le parcours de chaque étudiant. Après le Master qui dure environ cinq années, l’étudiant peut continuer ses études une année de plus pour obtenir un Master spécialisé, un MBA ou un diplôme de Docteur pharmaceutique ou chirurgie dentaire. Il peut aussi entrer dans une École Doctorale parmi les 271 en France. Pour le parcours médecine, le diplôme d’État de Docteur n’est validé qu’à la neuvième année d’étude.

 

Mag Academy

Read Previous

Bureau information jeunesse

Read Next

Les grandes écoles en France

Leave a Reply

Nullam adipiscing leo velit, ante. suscipit elit.